Archive de la catégorie ‘Etudiants à l’UFC’

Chantez ! Dansez ! L’esprit critique revient dans le pays !

Jeudi 22 décembre 2011

Hey ! On dirait que personne n’a remarqué l’absence de Tewfik HAKEM dans le paysage culturel et médiatique national, pas vrai ? Depuis que j’ai cessé de rencontrer des textes de ce cinéphile, il me semble que je n’ai plus vu d’article de critique littéraire digne de ce nom jusqu’à cette belle sortie de Fayçal Métaoui, signée dans l’édition d’El Watan d’aujourd’hui même, à propos du film « Normal » de Merzak Allouache.

 

Il m’arrive personnellement de bien apprécier les textes de Ahmed Cheniki quand il écrit sur le théâtre algérien, mais il me semble aussi que Cheniki, quelque intérêt puisse-t-il susciter par les études qu’il nous prodigue, n’a encore jamais versé dans la critique proprement dite ! Cette absence de critique a quand-même de quoi inquiéter grave ! On en arrive à perdre le sens premier même de la notion de critique au point de confondre critique et moquerie, critique et dépréciation (de soi, d’autrui et de tout) ; on en arrive à se considérer toutes et tous comme des moins que rien et, j’espère qu’il y aura tout de même un peu de gens pour l’admettre avec moi, c’est quand-même dommage.

 

C’est pour cela que, je pense, si Fayçal Métaoui a vu juste en ce qui concerne ce film, l’oeuvre de Merzak Allouache en est hissée au niveau d’oeuvre artistique à étudier, à éplucher, pourvu qu’elle soit toujours accompagnée d’une considération méthodique de ce texte critique de Fayçal Métaoui, y compris et surtout dans nos campus : ça apprendra à renouer les fils entre art et littérature, entre ces deux et sémiotique, entre toutes ces disciplines et critique artistique, littéraire, philosophique ; ça apprendra à nos profs d’université à virer « criticbord toutes’’ au lieu de rester à chavirer tout le temps dépréciation de tout et de tous ; ça apprendra à nos étudiantes et à nos étudiants à s’exercer à l’analyse de ce qui se fait de mieux et de pire par nos auteur(e)s au lieu de s’exiler peu à peu psychotiquement dans les contextes d’oeuvres lointaines à la fois dans le temps, dans l’espace et de notre underground culturel.

Cette absence de critique est tragiquement ressentie dès qu’on se met à considérer un petit peu note situation éthique, morale, mentale, culturelle et intellectuelle.

 

Il y a quelques temps, nous discutions mon ami Brahim Tazaghart, directeur des éditions Tira de Béjaïa, et moi, des voies et possibilités d’améliorer la qualité à la fois de l’édition en tamazight, de la création d’oeuvres d’esprit en tamazight et du lectorat en tamazight. Sous quelque angle que l’on aborde la chose, on débouche immanquablement sur la nécessité de disposer d’espace de lecture critique animés par des analystes qui soient tout à fait baignés à la fois de tout ce qui peut concerner tamazight et d’un sens critique à la fois captivant et méthodologique, tout en étant plus ou moins normatif, les normes constituant en ce sens l’articulation quasi-mécanique de débat, de controverse, de création entre critiques, en mesure de tirer du « subat 3amiq » les intellectuels que, sous ce vocable, attendons tous : des réactualisateurs de la pensée, des concepteurs de notions d’élite, des scientifiques et des philosophes, des sommités. L’université nous est apparue comme étant la première a devoir se sentir interpellée, avant même les médias et les espaces d’information « alternatifs » tel ce petit point sur lequel je clavicote ces lignes dans l’immensité virtuelle.

 

Mais l’université elle-même semble perdue dans ses petits jeux d’opportunités et de loisirs du moment ; l’on peut même dire que nos vaillant(e)s étudiant(e)s en tamazight passent leur temps à justifier leur choix de filière qu’à s’appuyer sur les traditions militantes des générations universitaires et autorales antérieures (l’anthropologue Mouloud Mammeri, le linguiste Salem Chaker, le physicien Mohamed Haroun, l’immense Taos Amrouche, le mathématicien Hend Sadi et l’autre mathématicien Mohya, les anthropologues Tassadit Yacine-Titouah et Dehbia Abrous, etc.) pour s’illustrer par un vrai travail universitaire et une bonne prise sur la culture nationale, abandonnée par tout le monde, à commencer par les nationalistes et par les paronymes islamistes des hip-hopistes.

En fait, la culture nationale n’a pas seulement besoin des étudiants inscrits dans les instituts de langue et culture amazigh, elle a besoin aussi d’universitaires d’autres filières, notamment linguistiques : en arabe même -et il faut souligner que la première conférence abordant l’expérience de réhabilitation d’une langue nationale, en l’occurrence tamazight, faite en arabe et dans un colloque international organisé et tenu dans un pays arabe, l’Irak en l’occurrence, est à inscrire au palmarès des berbéristes berbérisants représentés en l’occasion par le même Brahim Tazaghart-, en français -en tant que l’une des langues de travail panmaghrébine et en tant que langue vernaculaire eu égard aux générations élevés dans des contextes d’émigration francophone et en tant que langue d’un patrimoine livresque pas du tout négligeable-, et en anglais même, raison entre autres pour laquelle nous soutenons nos deux doctorantes Amira Baga et Amina Agsous en littérature anglaise et néanmoins très branchés sur la culture locale et nationale, stupidement privées de mener à terme leurs études doctorales à l’université Mentouri de Constantine où elles sont pourtant inscrites en tant que brillantes étudiantes en master, que les responsables de l’UMC même reconnaissent ouvertement (voir à ce propos : http://satefdz.unblog.fr/2011/12/13/le-desarroi-de-deux-doctorantes-premiere-reaction-a-chaud-emanant-de-luniversite-de-constantine/).

 

Enfin, Fayçal Métaoui écrit quelque chose que l’on peut lire d’une traite à 3h30 du matin (1) ! Faut dire que Merzak Allouache semble s’y prêter ;) En effet, à force de s’moquer, faut bien finir un jour par être « smooké » -c’est une figure de style somnolescente, mais j’ai pas l’intention de dormir sans :) ) –

C’est de cette façon que ce film ferait bien de se projeter dans nos campus, immédiatement suivi de la lecture de cette critique de Fayçal Métaoui, tout juste avant d’ouvrir les débats : on verra bien s’il y aura beaucoup de profs à y pointer le nez ;)

 

Tahar HAMADACHE

 

(1)   L’art de se moquer du cinéma et de haïr l’autre – Culture – El Watan, at :http://www.elwatan.com/culture/l-art-de-se-moquer-du-cinema-et-de-hair-l-autre-22-12-2011-151995_113.php 

 

 

Mr BOUMGHAR au CDDH de Béjaia : rapports entre le droit interne (Dz) et le droit international

Dimanche 16 mai 2010

Mr BOUMGHAR au CDDH de Béjaia : rapports entre le droit interne (Dz) et le droit international  dans Actualités associatives doc bgayet15mai2010.doc

 

Le CDDH de Bejaia a organisé samedi 15 mai 2010 son séminaire de formation en présence d’une asistance nombreuse, d’adhérents et militants de la LADDH de Béjaia. Le séminaire a été animé, ce jour, par M. BOUMGHAR Mouloud (intervention en pièce jointe) autour du droit international et du droit interne avec une analyse des textes de la Charte de reconciliation nationale et de l’état d’ugence. LIBERTE ALGERIE (liberte-algerie.com) du 16 Mai 2010 droits de l’Homme de Béjaïa, affilié à la LADDH, a abrité, hier, les travaux d’un séminaire, riche en enseignements. L’animateur, M. Boumghar Mouloud,
www.calameo.com/books/000109551d588cf675d1b

 

Pour tout contact :

LADDH- Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme bureau de Béjaia
siège: Centre de Documentation en Droits de l’Homme -CDDH-
Résidence AOUCHICHE, Forum de l’Université Tazeboudjt Bejaia 06000
Tel/fax: 00 21…
contact:
Mr Said SALHI, responsable bureau de Bejaia et membre du Bureau national de la LADDH
Mob :+213 770 94 67 02
E-mail: sathamdz@yahoo.fr

Abeilles et réchauffement. « La solution, c’est d’arrêter de déconner ». Quelle place en Droit ?

Dimanche 18 avril 2010

Dimanche 18 avril 2010 7 18 /04 /2010 08:20

Abeilles : Printemps silencieux

relais d’un article de CQFD 

 vendredi 16 avril 2010, par Primitivi :  http://www.primitivi.org/spip.php?article299 

On a reçu la version papier de CQFD et on ne pouvait pas attendre qu’ils le publient sur leur site pour le diffuser, on a craqué et recopié à la mano l’article de leur dernier numéro qui traite d’un sujet bien bien flippant : la fin des pollinisateurs. (Ce qui ne vous empêche absolument pas, bien au contraire, d’aller l’acheter, seule condition de sa survie)

Guy Marigot a le bourdon. Paysan-apiculteur en Camargue et en Cévennes, il ne décolère pas contre « la connerie humaine » qui, en décimant les abeilles, travaille à l’avancée d’un désert beaucoup plus sinistre et radical que la Sahara. Voilà un coup de gueule bien charpenté.

Une ruche vermoulue et des croix de bois. Voilà à quoi se réduisait le stand de Guy sur le marché, ce mercredi « Pourquoi cette performance d’artiste, toi qui es plutôt péquenot ?

  « Parce que je suis lassé qu’on vienne me demander la bouche en coeur « alors il paraît que vous avez des problèmes avec vos abeilles ? » Hé non c’est pas moi qui ai un problème, c’est tout le monde. J’en ai marre de faire déguster du miel, de montrer des essaims…

Donc, la vieille ruche c’est le passé, et les croix l’avenir. Le printemps sans hirondelles. Le printemps silencieux [1]. » En 1963 Rachel Carson dénonçait déjà le massacre. En 2010, même si le DDT [2] a été remballé par ses inventeurs militaires, la situation a empiré. « L’abeille, ça fait 160 millions d’années qu’elle est sur terre, elle en a vu d’autres, mais là, même si ces mécanismes ne sont pas irréversibles, une fois déclenchés, on ne les arrête pas d’un claquement de doigts. »

Que se passe-t-il ?

 « Ça fait quinze ans que je suis apiculteur. Au début, on avait entre 4 et 6% de pertes en hiver : une ruche qui perd sa reine, qui n’arrive pas à en élever une nouvelle, c’est normal. Mais depuis quelques années, on est passé à 50% de casse. »

La Camargue n’est-elle pas une zone spécialement sinistrée ?

 « On a des accidents effroyables. Un jour, on s’est fait cartonner sur un rucher de 180 ruches, on a dû en perdre 120 ou 130. Un bombardement au Lindane, un désinfectant utilisé dans les rizières, interdit en janvier 1997 et d’application en juillet 1997, le temps découler les stocks ! Depuis, après le semis de riz, dès que démarre les raids en hélicoptères, on emmène nos ruches en montagne. » Seulement voilà : en montagne aussi la casse s’aggrave. « Pourtant, nos pommiers sont en bio, et les châtaigniers ne sont pas traités. Le reste, c’est de la forêt sauvage. Alors ? » Même si des chercheurs aux ordres détournent l’attention sur des maladies parasitaires ou virales, les pesticides systémique [3] Gaucho et Régent TS ont fait des ravages.

Et le mal ne voyage plus seulement par aspersion directe, mais par vents et par eaux. « Cette année, un copain des Corbières a eu 75 ruches kaput, 100% de perte. Un autre, dans le parc naturel du Verdon, pareil, 100%. Une copine en Carinthie [Autriche] a perdu 100% des ses ruches dans l’hiver 2008-2009, en forêt. Un ami, Max Curtis, apiculteur au États-Unis, avait 3 500 ruches en Arizona. Il les louait pour la pollinisation des amandiers de Californie. Dans un même hiver, il a perdu 2800 ruches. » Les apiculteurs, en louant leurs ruches pour la pollinisation des arbres fruitiers, se retrouvent aux premières loges d’un empoisonnement chimique des cultures en perpétuelle surenchères. « Je l’ai fait jusqu’en 2008. Mais j’ai arrêté : aller rendre service au gros con qui traite inconsidérément, ça devenait suicidaire. »

En 2008, aux États-Unis, le prix de location d’une ruche est passé de 23 à 170 dollars. La Californie, premier producteur mondial d’amandes, arrache ses arbres par centaines faute de ruches pollinisatrices. « Max après avoir refait son cheptel en France, est reparti avec 1 200 ruches. Mais la dernière fois, il m’a dit au téléphone qu’il ne lui en restait plus que 200 ou 300. Ecoeuré, il a arrêté. Et moi, je ne sais pas si je vais pouvoir continuer ce métier. Au printemps, quand j’ouvre les ruches, j’ai l’impression d’être un fossoyeur. »

Le Grenelle de l’environnement ? « Pffff… » Les syndicats ? « La profession n’est pas très courageuse, muselée par le chantage aux subventions », selon Guy Bernelas [4]. Et le problème, ce n’est pas de ne plus avoir de miel… « Non, on boira de l’eau sucrée ! Mais avec la fin des abeilles, c’est un chaînon de la reproduction sexuée qui saute. Et il n’y a pas que les abeilles. La faune sauvage pollinisatrice déguste aussi.

 Peu de plantes sont autofertiles. Le vent porte le pollen, bien sûr, mais ce n’est pas suffisant. Et ça, ça veut dire, comme aux USA, des printemps silencieux, des amandiers sans amandes, des abricotiers sans abricots, des pommiers sans pommes.

» Alors, la solution, c’est les OGM, le clonage ?

« Mais non, les OGM aussi ont besoin de pollinisation. La solution, c’est d’arrêter de déconner. Sinon on va au-devant de graves problèmes. »

Des chiffres, des noms, des dates ?

 « Depuis 1945, environ 150 000 molécules ont été mises sur le marché : organophosphorés, organochlorés, inhibiteurs de biosynthèse… Une convention réduit depuis peu les molécules autorisées à 30 000. Le cancérologue Dominique Belpomme [5] affirme qu’il faudrait encore les réduire à 1 500… Quand je vois le nombre de produits que j’ai utilisé dans ma carrière -je n’ai pas toujours été en bio- et qui sont aujourd’hui interdits, je me dis que j’ai dû tuer un paquet de gens ! Je me console en me disant que c’était pas que des gens biens, mais quand même… »

 Et parmi ces molécules se baladant dans la nature, combien se sont associées entre elles, pour faire des « petits » dont on ignore tout ? « Bonne question ! Il y a aussi des poisons comme le Round-Up qui sont enfin interdits en agriculture, mais qu’on trouve encore en vente dans les jardineries… » Insecticides, herbicides, fongicides, acaricides… « Homicide, oui ! Les agrochimistes ont le culot d’appeler ça les sciences de la vie ! Alors que tout ces « cides », ça veut bien dire qu’on flingue à tout va ! »

Les variations climatique viennent corser l’addition. Des sorties d’hiver de plus en plus tardives, des printemps plus courts et débouchant sur des périodes chaudes et sèches, qui font que souvent les plantes ne sont plus nectarifères. « C’est gênant, parce que les colonies d’abeilles se développant au printemps, elles arrivent affaiblies à l’automne, où elles doivent résister à de petits virus faisant alors des dégâts énormes. » En conclusion ? « Je n’ai plus envie de me morfondre à ouvrir des caisses mortes. Je vais reprendre mon ancien métier de braqueur de banques [rire]. » un dernier espoir, pour la route ? « Que l’humanité disparaisse avant les abeilles. »

par Nicolas Arraitz pour CQFD

Source : N°77 du 15 avril 2010 de CQFD, Soutenez CQFD ! Achetez-le !

Notes

[1] Rachel Carson, Le printemps silencieux, Plon, 1963.

[2] Dichlorodiphényltrichloroéthane (miam !), premier insecticide moderne.

[3] Pesticides pénétrant la sève des plantes traitées.

[4] Guy Bernelas, La robe de Médée, Considération sur la décimation des abeilles, Lucine Souny, 2006.

[5] Lire l’entretien avec Dominique Belpomme dans le CQFD n° 27.

 Transmis par : http://barricades.over-blog.com/

L’étude de M. Boudersa sur le casde SONATRACH : une aubaine pour les étudiant(e)s en Droit des affaires !

Lundi 5 avril 2010

Scandales de Sonatrach  ou scandales du système de pouvoir absolu et illégal? 

 Sonatrach: un groupe de sociétés hors la loi, administré et dirigé  par une association de malfaiteurs et contrebandiers du pétrole et du gaz? 

Par Mâamar BOUDERSA.

L'étude de M. Boudersa sur le casde SONATRACH : une aubaine pour les étudiant(e)s en Droit des affaires ! dans Economie et travailleurs doc sonatrachcrimeorganismars2010.doc

 

 

L’actualité nationale a mis au devant de la scène publique, par presse écrite interposée, le « scandale Sonatrach», dont certains composants ont été publiés par cette même presse. Mais le terme «scandale» me parait impropre pour qualifier toute l’administration et la direction de l’entreprise Sonatrach, qui est une société commerciale par actions, régie par ses statuts officiels et le code du commerce. 

Cette brève étude est consacrée à l’administration et à la direction de l’entreprise comparée aux textes législatifs encadrant ses activités pour avoir le caractère légal. Je rappelle que j’ai déjà abordé le sujet en mars 2003 dans une étude publiée par l’hebdomadaire « Essafir» en langue arabe dans ses numéros  143 et 144 et dans le quotidien « La Nouvelle  République» dans ses numéros 1486,1487 et 1504.

Sommaire :

1) Les statuts de Sonatrach. 

2) Chakib Khellil est le président de l’Assemblée générale des actionnaires de Sonatrach et de Sonelgaz 

Chakib Khellil: natif d’Oujda au Maroc, a-t-il fait des études primaires et secondaires? 

Chakib Khellil: le reflet de Bouteflika? 

Le Conseil d’administration. 

Violation du code de commerce. 

Le Président Directeur Général de Sonatrach. 

Le comité exécutif. 

L’organigramme de Sonatrach ou le pouvoir parallèle illégal. 

Bouteflika viole les statuts de Sonatrach. 

Le comité de participation. 

Mission de contrôle des commissaires aux comptes. Y a t il défaillance grave? 

Sonatrach a-t-elle volé le trésor public en ne versant pas ses dividendes? A- t-elle volé les travailleurs? Les administrateurs ont-ils reçu les tantièmes? 

Sonatrach, une entreprise non identifiée? 

L’augmentation du capital de Sonatrach est-elle légale? 

Sonatrach s’est-elle inscrite au registre de commerce? 

L’emprunt de Sonatrach de 5 milliards de dinars de 2003 est-il légal? 

Les emprunts extérieurs de Sonatrach sont-ils légaux? 

Les investissements de Sonatrach à l’étranger sont-ils légaux? 

Sonatrach aime les paradis fiscaux. 

Quel est le volume de pétrole brut exporté? 

Quel est le montant  des recettes d’exportation du gaz? 

Où sont les autorités douanières et portuaires? 

Les dirigeants de Sonatrach sont-ils de grands contrebandiers du pétrole et du gaz? 

Où est l’office national de lutte contre la contrebande? 

Les dirigeants de Sonatrach ont-ils blanchi l’argent noir et sale? 

Production ou gaspillage du gaz? 

La finalité: Les USA monopolise les exportations de pétrole brut algérien. 

Le code des marchés de Sonatrach est-il  légal? 

Où est passé le patrimoine immobilier de Sonatrach? 

La dissolution de SIM et BRC est-elle légale? 

La création de filiales par Sonatrach est-elle légale? 

Les activités illicites de Sonatrach. 

Tassili Airlines a-t-elle les autorisations requises pour activer? 

Sonatrach a-t-elle financé la construction du nouveau siège du ministère de l’énergie? 

Le dessalement de l’eau de mer est-il légal? 

Sonatrach a-t-elle financé la campagne électorale de Bouteflika? 

L’emploi des temporaires est-il légal? 

Importation de l’énergie: pourquoi? 

Les crimes organisés ou associations de malfaiteurs? 

Chakib Khellil sera-t-il inculpé par la justice? 

L’enquête de la police judiciaire du DRS. 

Objectif des seigneurs du crime: échapper à la justice. 

Le crime organisé est-il à l’intérieur du pouvoir? 

L’intégrité, l’honnêteté, la dignité et l’honneur sont un luxe inaccessible au  crime organisé. 

Opposition au crime ou opposition politique? 

Les pressions sur la justice. 

Sonatrach: une société citoyenne? 

Tous, partie civile? 

Y a-t-il un chef de gouvernement ou premier ministre qui exerce ses pouvoirs? 

Chakib Khellil n’est responsable devant personne. 

Chakib Khellil: président du conseil d’administration de l’EPIC Hassi Messaoud. 

Chakib Khellil et Ahmed Ouyahia  voient  des catastrophes qu’ils ne définissent pas. 

Est-ce que zéro est la valeur réelle de Chakib Khellil? 

Des ministres qui n’ont pas la capacité d’ester en justice obtiennent gain de cause. 

Y a-t-il un parlement qui exerce ses pouvoirs? 

Des ordonnances publiées au journal officiel avant d’être approuvées. 

Y a-t-il des groupes parlementaires qui exercent leur pouvoir? 

Y a-t-il une cour des comptes qui  exerce ses pouvoirs? 

Le pouvoir judiciaire exerce –t-il  son pouvoir constitutionnel et légal? 

Justice pour blanchir les criminels et condamner les innocents? 

Le tribunal de Blida est-il compétent pour juger la bande d’Abdelmoumen Khalifa? 

L’assassinat d’Ali Tounsi est-il un crime politique ou crapuleux? 

Y a-t-il un conseil constitutionnel qui exerce ses pouvoirs? 

L’état d’urgence est-elle constitutionnelle?   

La procédure de proclamation des résultats des élections législatives, présidentielle et du référendum est-elle légale? 

Pour un consensus national contre le crime organisé.

Manuels filière Droits des affaires pour étudiants à l’UFC.

Vendredi 19 mars 2010

Université de la formation continue.

Programme d’enseignement

Filière : Droits des affaires

Semestres de 1 à 6

Pour télécharger, faites un clic sur ce lien :

http://www.algeria-educ.com/forum/f801/%D9%81%D8%B1%D8%B9-%D9%82%D8%A7%D9%86%D9%88%D9%86-%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%B9%D9%85%D8%A7%D9%84

MAIS ! Il y a une importante condition : il faut d’abord vous incsrire sur ce forum. Aucun risque. AU contraire, vous y trouverez d’autres documents intéressants.

Bien cordialement,

Tahar HAMADACHE.

La toile de l’étudiant en droit des affaires à distance (UFC)

Vendredi 1 janvier 2010

 

 

 

Notre Université (U. F. C.) : http://www.ufc.dz/
(Si vous voulez faire du tourisme virtuel dans le monde des universités algériennes :
http://www.algeriantourism.com/universites.php#)

Journal officiel : http://joradp.dz C’est la principale source d’informations de l’étudiant. Le site du journal officiel se propose de nous fournir des renseignements en plusieurs rubriques :
Base de données législative / Base de données de jurisprudence / Revues Juridiques / Textes doctrinaux / Constitution / Codes / Lois et règlements / Conventions internationales / Juridictions /
Actualités juridiques / Relations internationales / Bibliothèques en droit / Institutions et organisations / Listes des liens juridiques /

Associations et Forums virtuels d’étudiants :
Association nationale des étdudiants de l’Ufc :   ?
http://sciencesjuridiques.ahlamontada.net/
http://forum.law-dz.com/index.php
http://www.algeria-educ.com/
http://metlili-chaamba.com/
http://etudiantdz.com/vb/
http://www.droit-dz.com/forum/
http://www.algerianhouse.com/mountada/
http://ainmlila.exprimetoi.net/
http://www.ingdz.com/
http://aoulef.hooxs.com/
http://www.ouarsenis.com/
http://malina.yoo7.com/

Sites de députés de la Nation (APN-CN) :
1- Députés et sénateurs pour Béjaïa :    ?
2- tous : ?

Sites de professionnels du droit et des affaires algériens :
www.caci.dz/
www.cabinet-deramchi.com
www.andi.gov.dz/
businessenalgerie.unblog.fr
www.algeriesite.com
www.assisesdelindustrie.dz
Sites algériens de droit et des affaires :
Portail du Droit Algérien :    -
www.algeria-un.org
lexalgeria.free.fr
www.netalgerie.com
www.aljazaire.com
http://algeria.smetoolkit.org
http://www.forumducommerce.org/

Syndicats et corporations du secteur judiciaire :  -
Organismes universitaires et centres de recherches :
CREAD : http://www.cread-dz.com/
CRASC : http://www.crasc.dz/liens/liens.php
http://www.dgrsdt-dz.org/
Le Centre National d’Etudes et d’Analyses pour la Population et le Développement,  le Ceneap,  est le prolongement moderne de l’illustre Association
Algérienne pour la Recherche Démographique, Economique et Sociale, l’Aardes, fondée au lendemain de l’indépendance, en 1963, par la Direction
Générale  du Plan et des Etudes Economiques (DGPEE). http://www.ceneap.com.dz/HPage3.htm
http://www.cerist.dz/
Revues intéressantes :
Naqd : -
Insaniat :  -

Journaux :
El Watan (notamment son supplément gratuit hebdomadaire d’économie) :
Liberté :
La Tribune :
Le Soir d’Algérie (notamment la rubrique « corruption » et la chronique de Abdelmadjid bouzidi) :

Journaux en ligne très instructifs :
Alger-Républicain :
sodialgérie : http://www.socialgerie.net/

Sites extérieurs parlant d’Algérie :
siteresources.worldbank.org/INTALGERIAINFRENCH
www.algerie.bnpparibas.com
http://www.risques-internationaux.com/
www.enviedentreprendre.com/entreprendre_en_algrie

Des sites indispensables pour nous autres blancs-becs du Droit des affaires :
http://ar.jurispedia.org/index.php/
http://www.droit-afrique.com/index.php
http://www.gratuit-cours.com
http://cours-de-droit.over-blog.com/
http://www.net-iris.fr/
http://www.studyrama.com/
http://www.lexeek.com/regles-de-recherche/
http://www.liensutiles.org/econom.htm
http://www.international-pratique.com/
http://www.juriscom.net/
http://fr.articlesbase.com/
http://www.memoireonline.com/
http://www.bibenligne.org/index224.html
Et ceci, pour s’exercer à la logique et à la langue arabe : http://www.almodarresi.com/books/699
_______________________________________

Institutions :
Assemblée populaire nationale : http://www.apn-dz.org/
Conseil de la nation (scénat) : http://www.majliselouma.dz/
Conseil constitutionnel : http://www.conseil-constitutionnel.dz/
http://www.coursupreme.dz/
Conseil d’Etat http://www.conseildetat.dz/
Ecole Supérieure de la Magistrature http://www.esm.dz/
Cour des Comptes : http://www.ccomptes.org.dz/

Ministères :
Justice (On peut au moins y lire : http://www.mjustice.dz/html/pub_justice_tous.pdf et http://www.mjustice.dz/html/guidedejustice.pdf) : http://www.mjustice.dz
Commerce : http://www.mincommerce.gov.dz/
Agriculture et Développement Rural:
Habitat et Urbanisme : http://www.mhu.gov.dz/
Pêche et Ressources Halieutiques : http://www.mpeche.gov.dz/
Industrie Promotion des Investissements (MIPI) : http://www.rimi.dz/
Finances et investissements : http://www.finances-algeria.org/dgep/index.htm
www.mf.gov.dz/codes
Affaires étrangères : http://www.mae.dz
Enérgie et mines : http://fr.mem-algeria.org/
Tourisme et artisanat : http://www.tourisme.dz/
Ressources en eau : http://www.mre.gov.dz/
Aménagement du territoire :
Transport :
Economie :
PME-PMI :
Intérieur et collectivités locales : www.interieur.gov.dz/Textes
Affaires religieuses et waqf :

Organismes rattachés à la présidence (http://www.elmouradia.dz) :
Conseil national de la magistrature :
Conseil national économique et social :
Haut conseil islamique :
Conseil national de la langue arabe :
Organisations d’avenir :
Haut commissariat à l’amazighité :
CNPLET :

______________________________________________________
UMA (Union du Maghreb arabe)
UA (Union africaine) : http://www.africa-union.org/
ONU Organisation des nationa unies) : http://www.un.org/french/ga
AL (Arabic League) : http://www.arableagueonline.org

OPEP : http://www.opec.org/
FIDH : http://www.fidh.org
ATTAC : (An international organization working to introduce Tobin-type tax and opposing free trade, globalization and neoliberalism ) http://www.attac.org/ Plusieurs sites « nationaux de ATTAC existent : www.france.attac.org/ ; www.schweiz.attac.org/ ; www.quebec.attac.org/ ; etc.
FSM (Le forum social mondial ) : www.forumsocialmundial.org.br/

Site que je visiterai bientôt : www.laviedesidees.fr

Droit des affaires. Programme DEUA UFC Semestres de 1 à 6

Lundi 7 décembre 2009

Pour télécharger le programme d’enseignement des modules de la filère Droit des affaires à l’UFC :

http://www.algeria-educ.com/forum/%D8%A7%D9%84%D9%82%D8%A7%D9%86%D9%88%D9%86-%D8%A7%D9%84%D8%AA%D8%AC%D8%A7%D8%B1%D9%8A-21907/

Mais il y a une condition importante pour pouvoir le télécharger : vous inscrire d’abord !

Alors, n’oubliez pas de vous inscrire :)

On a aussi un espace sur facebook, si vous voulez m’y rejoindre !