Mots-Clés ‘Mokrani’

Littérature d’anticipation. Histoire à venir de la Soummam

Vendredi 25 juillet 2014

 

Par: Tahar Hamadache
Hypothèse, improbable mais pas impossible. Bonne au moins en vue de quelque oeuvre de fiction à la manière de Dan Brown ;)

Tous les moyens sont bons pour faire oublier les personnages de Bou-Beghla et de Fadhma n Soumeur ; de circonscrire ceux d’El-Mokrani et d’El-Haddad à de piteuses affaires de gloriole familiale, mais surtout d’effacer toute référence à la Tariqa Rahmaneya y compris en livrant la Soummam à toutes les sectes imaginables, qu’elles soient à teinte islamiste ou autre. Dans la mesure du possible, prendre les devants et tenter de compromettre toute intelligence susceptible de s’en rendre compte, soit en lui minant son environnement familier (voire familial), soit directement lorsque la manœuvre est réalisable.

La finalité n’est évidemment pas de revaloriser la guerre de Firmus (« révolte » ? Vous rigolez ?), puisque lui-même ne fut guère près de céder les affaires politiques à quelque église que ce soit, malgré l’étrange St-Augustin. Elle (la finalité) est d’ordre territoriale (maffiotiser le foncier, qu’il soit public ou privé) dans la Soummam et se venger d’insuccès vieux comme plus d’un siècle.

Ceci permet d’envisager une guerre secrète à l’esprit de résistance, à l’identité et à la propriété d’indigènes qui non seulement ne savent plus à quel saint se vouer mais, vu la babylonisation de leurs représentations, ne savent plus s’organiser pour identifier les sources des maux qui les rongent. Ils finiront par croire qu’elles sont le fait d’individus issus d’eux et alors les lynchages commenceront ; ce sera le début de l’autodestruction finale.

© tous les droits sont publics pour les auteurs d’oeuvres d’art, d’esprit et de fictions issus de la Soummam et des anciennes aires d’activité de Fadhma n Soumeur, de Bou-Beghla, de El-Mokrani, de El-Haddad, de la Rahmaneya, de St-Donat et de Firmus :)